Analyse des résultats du sondage on line destiné aux journalistes bloguant l’actualité

Publié le par Tommy001

Du 18 avril au 25 mai 2006, j’ai proposé sur ce site un questionnaire à destination des journalistes blogueurs. Un outil dont les résultats permettent de confirmer certaines informations recueillies et d’offrir quelques surprises inattendues de la part de ces professionnels dans le vent.

Vingt questions pour en savoir un peu plus sur leurs motivations à bloguer l’actualité. Après de multiples recherches, j’ai repéré 39 journalistes bloguant l’actualité en parallèle à leurs médias. Sur cet ensemble, 33 d’entre eux ont cochés les cases de mon questionnaire. Les résultats se trouvent en annexe.

Evidemment, il faut prendre du recul avec ces résultats car il ne s’agit que d’un sondage. Le but de sa création était de m’apporter une vision complémentaire de la pratique. Une info à croiser avec les autres sources utilisées.

Néanmoins, les journalistes qui bloguent n’étant pas encore excessivement nombreux, je crois que les résultats sont relativement représentatifs. Ils le sont d’autant plus que les résultats à la clôture de ce sondage sont souvent en parfaite adéquation avec ce qui a déjà été prouvé dans l’avancement de cette étude.

La première tendance qu’on peut retirer de cette analyse, c’est que la majorité des journalistes qui bloguent - et qui ont donc été approchés dans le cadre de cette étude - sont de sexe masculin (27 hommes pour 6 femmes).

La plupart de ces personnes sont des journalistes travaillant sur Paris.

En ce qui concerne les âges, il n’y a pas une tranche bloguant plus qu’une autre. En journalisme, le web est à ce jour utilisé autant par les plus jeunes que par les plus âgés. Dans ce métier, on utilise Internet sans cesse. Il semblerait donc logique qu’un journaliste plus âgé s’intéresse autant aux blogs qu’un journaliste plus jeune.

Les journalistes qui ont répondu le plus en nombre au questionnaire sont d’abord ceux qui travaillent pour la « presse magazine » (30,3%). Vient ensuite la catégorie « autre » incluant par exemple la presse Internet (24,2%).

Après, à parfaite égalité, on retrouve la « presse quotidienne nationale » et « régionale » (15,2% chacune).

Enfin, arrivent les journalistes de télévision (9,1%) suivis par les journalistes de radio (6,1%).

Les deux tiers de ces professionnels de l’information avouent qu’ils ont déjà consulté des blogs dans l’optique de trouver de l’inspiration, pour trouver de nouveaux sujets.

60% de l’ensemble des journalistes admettent également avoir consulté des blogs pour compléter des sujets qu’ils étaient occupés à traiter.

Par contre, 57,6% informent qu’ils ne vont pas sur les blogs pour trouver des scoops qu’ils ne trouveraient pas ailleurs. Il reste tout de même 42,4% de journalistes qui ont déjà pris l’option blog pour en trouver, ce qui est tout de même pas mal !

L’une des raisons éventuelles pour laquelle les journalistes se tournent vers les blogs afin de traiter de l’actualité était peut-être qu’ils étaient frustrés de devoir respecter la ligne éditoriale imposée par la supériorité hiérarchique. Il semblerait que ce ne soit pas trop le cas. 54,4% disent qu’ils le sont parfois. Arrivent ensuite 36,4% des journalistes qui assurent ne jamais être frustrés de certaines directives pour ne rester enfin que quelques 10% de journalistes qui ne sont pas satisfaits par les obligations de leur média.

Même si toutes ces personnes travaillent dans l’info, elles ne se cantonnent pas uniquement à la consultation des sites traitant de l’actualité. Probablement parce que les sites personnels peuvent aussi proposer des informations intéressantes. C’est en tous cas ce que 78,8% des journalistes annoncent.

Il faut aussi prendre en compte l’idée qu’ils se baladent également sur des blogs ne traitant pas uniquement d’actualité par simple plaisir de consulter des journaux intimes.

Toutes ces personnes compulsent de trois à cinq blogs par jour (36,4%). Vient ensuite directement plus de dix blogs visités (30,3%). A égalité, 24,2% passent entre cinq à dix minutes de leur temps sur ces blogs tandis que 24,2% passent également entre trente minutes et une heure sur la blogosphère ! Des visites de blogs qui s’effectuent pour la majorité à la fois dans et en dehors du lieu de travail (84,8%). Seulement 3% consultent les blogs uniquement sur leur lieu de travail.

Quant aux blogs que tiennent les journalistes et qui traitent de l’actu, ceux-ci ne pensent pas tout le temps au double traitement - pour leur média et pour leur blog - lorsqu’ils recueillent les informations.

Par contre, ils sont très actifs quant à la mise à jour de leurs blogs. Plus d’un tiers d’entre eux le mettent à jour quotidiennement. L’autre tiers le met à jour régulièrement dans la semaine. 15,2% le fait une fois par semaine, le reste – une minorité - le faisant moins d’une fois par semaine.

Un tiers de ces personnes ne se censurent jamais sur leurs blogs. 56,3% le font parfois et le reste (9,4%) le fait toujours.

Les deux tiers du panel ayant répondu au questionnaire se disent épanouis par le traitement tant pour leur média que sur leur blog. Ils y trouvent leur compte par ces deux médias complémentaires.

Comme les blogs dits « intimes », les blogs d’actualité permettent la plupart du temps de laisser un commentaire.

Leur but est soit de confirmer l’information, de la compléter ou, à l’inverse, de la contredire. Quoi qu’il en soit, près de 91% de ces journalistes trouvent que les avis laissés par leurs lecteurs sont intéressants et 87,9% savent qu’ils ont des lecteurs habitués. Des lecteurs fidèles qui s’y retrouvent et qui estiment probablement qu’il est aussi intéressant de s’informer par les tabloïds que par les blogs d’actualité.

Quant à la raison qui pousse ces journalistes à bloguer l’actualité, il en ressort en premier lieu que c’est simplement par plaisir de le faire parallèlement à leur travail (36,4%).

De manière tout à fait intéressante, la seconde raison pour laquelle ils bloguent, c’est pour se faire connaître en tant que journalistes (21,2%) ! Pouvoir éventuellement montrer sur la toile leur plume acerbe et l’étendue de leur talent rédactionnel à des gens qui ne consultent pas forcément des médias traditionnels. Peut-être aussi parce que l’on se dit que le lectorat sur Internet peut toujours être plus important que le lectorat du journal. Egalement y trouver un autre genre de lecteurs qui ne lisent pas forcément la presse papier ou qui regardent les informations à la télévision.

S’en suit l’envie de mettre au courant tout le monde de l’actualité (18,2%). Enfin, 12,1% pratiquent le « Blognalisme » car ils se sentent trop coincés dans la ligne rédactionnelle de leur média.

Les 12,1% restants profitent des blogs pour parler de sujets qu’ils ne peuvent traiter dans leur média…

Enfin, si plus de la moitié de ces journalistes blogueurs estiment que, de manière globale, le média le plus intéressant est la presse écrite (probablement parce que la majorité de nos interlocuteurs sont issus de la presse écrite), elle est suivie immédiatement par un tiers d’entre eux qui pensent que c’est sur les blogs que les informations sont les plus intéressantes - avant la radio (6,3%) et la télévision (3,1%)).

Comme quoi, à la lecture de ces résultats, les blogs d’actualité prennent de plus en plus de crédibilité et trouvent un intérêt croissant aux yeux des professionnels de l’actualité !

Publié dans blognalisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolas Voisin 01/09/2006 10:16

tu devrais mettre des "gras" de temps à autre, cela faciliterait la lecture en "draguant" le regard vers des éléments clefs (et un grand bravo pour les blog-clic-trucs-d'or ;)

Luca Conti 20/08/2006 21:33

Hallo :)I am an Italian blogger interesting in new media, internet and blog.I would like to take this poll with an Italian group.Can You speak with me about Your study?Please email me.Thank You